CrowdSec : la cybersécurité collaborative, open source et gratuite pour Linux – LinuxFr.org

CrowdSec est un nouveau projet de sécurité conçu pour protéger les serveurs, services, conteneurs ou machines virtuelles exposés sur Internet. Par certains aspects, c’est un descendant de Fail2Ban, projet né il y a seize ans. Cependan, il propose une approche plus moderne, collaborative et ses propres fondamentaux techniques afin de répondre aux contextes modernes. L’outil est open source (sous licence MIT) et gratuit, disponible pour GNU/Linux (macOS et Windows figurent sur la feuille de route) car notre but est de rendre la sécurité accessible au plus grand nombre.CrowdSec, écrit en Golang, est un moteur d’automatisation de la sécurité, qui repose à la fois sur le comportement et sur la réputation des adresses IP. Le logiciel détecte localement les comportements, gère les menaces et collabore également au niveau mondial avec son réseau d’utilisateurs en partageant les adresses IP détectées. Ceci permet alors à chacun de les bloquer de manière préventive. L’objectif est de bâtir une immense base de données de réputation IP et d’en garantir un usage gratuit à ceux participant à son enrichissement.

Source : CrowdSec : la cybersécurité collaborative, open source et gratuite pour Linux – LinuxFr.org

Merci Olivier pour le partage.

Cela semble intéressant et prometteur, à lire plus tard.

Et aussi a considérer pour mes serveurs 🙂

Rancher Labs se vend à SUSE : mariage de raison dans la sphère Kubernetes | Silicon

SUSE s’empare de Rancher Labs, éditeur d’une plate-forme de gestion Kubernetes. Le duo se positionne entre autres face à OpenShift (IBM) et Tanzu (VMware).Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.Que va devenir Rancher Labs ? La question se pose désormais que SUSE a annoncé son intention d’en faire l’acquisition.

Source : Rancher Labs se vend à SUSE : mariage de raison dans la sphère Kubernetes | Silicon

Ah ca c’est intéressant ! Un concurrent a RedHat OpenShift à terme ?

Nextcloud

The self-hosted productivity platform that keeps you in control

Source : Nextcloud

Ils semblent avoir bien progressé ! Je dois décider si j’installe ce genre de chose 🙂

10 bonnes raisons de fermer certains services Framasoft (la 5e est un peu bizarre…) – Framablog

On le sait, faire le « grand ménage de printemps » c’est pas une partie de plaisir… mais c’est tellement agréable, quand c’est fait.À l’heure où nous nous retroussons les manches pour « Déframasoftiser Internet », nous voulons vous expliquer ce que l’on va faire, et pourquoi, car nous sommes persuadé·es que fermer certains services (qui vous renverront chez les copains) et en restreindre d’autres, c’est ce que nous avons de plus sain à faire pour les internets, vos données et nos frêles épaules.

Source : 10 bonnes raisons de fermer certains services Framasoft (la 5e est un peu bizarre…) – Framablog

Je trouve cet article excellent. Comme évoqué dans cet article. J’aime beaucoup les reflexions autour du cloud, du libre, de la pertinence des services hébergés, de la prise de recul.

Accueil CHATONS | chatons.org

CHATONS est le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires.Il rassemble des structures souhaitant éviter la collecte et la centralisation des données personnelles au sein de silos numériques du type de ceux proposés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

Source : Accueil CHATONS | chatons.org

Mais mais mais ! C’est une excellente idée !! L’amap des service internet !

C’est cet article de framacloud qui m’y a mené. Lui même est très intéressant. Il fournit un certain recul entre l’envie de tout héberger avec des tonnes de services puis le retour à la raison.